Mise à l’eau à un dégrad situé à-coté du pont qui enjambe la rivière Montsinéry sur la D5 et départ à 8h30 : le flux de la marée nous permet d’avoir un courant nul. Rencontre après l’embranchement de la crique banane d’un groupe de tamarins à mains rousses, puis d’un Toucan ressemblant au « Toucan de Cook » et d’un pic à crête rouge. Jusqu’aux coordonnées 540 N, 3329,5 E, le cours d’eau est très praticable et bordé de carbets. Au-delà le cours est barré de troncs d’arbre qui a nécessité soit une escalade de celui-ci, soit un passable en dessous, soit une sortie sur le terrain avec un transport de l’embarcation sur quelques mètres. La présence de petits sauts fut assez sportif. L’arrivée fut réalisé à 11 h au niveau des ruines de la sucrerie de Montsinéry 

L’exploration de celles-ci fut rapide et on observa que toutes les cabosses de cacaoyers avaient été prélevés. Les pluies d’orage nous motivèrent pour prendre rapidement un repas sur l’embarcation. 

Le retour débuta vers 11h30 et fut effectué avec le reflux, ce qui nous permit d’avoir un courant très favorable. Sur le retour ont observa que l’amplitude de la marée est de 1,5 m. L’arrivée au dégrad fut fait à 13h30. 

Remarques : c’est une randonnée aquatique à faire très tôt le matin afin d’observer les animaux il faut absolument tenir compte de la marée pour passer les troncs et les sauts de nombreux layons sont présents le long du cours de la Montsinéry (possibilité de les explorer) 

donc une possibilité de randonnées mixtes aquatiques et terrestres.