Nous sommes quatre à partir pour cette reconnaissance. Nous commençons par emprunter une piste perpendiculaire à la piste Risquetout, avancée assez rapide avant de butter sur de gros chablis difficilement contournables. Nous n’avons pas le choix que de tailler dedans , quitte à perdre un sabre!!! A mi-parcourt, il semble que nous dérangeons un toucan (à bec rouge?), il fait un boucan d’enfer style jappement de jeune chien, saute de branche en branche et claque du bec. La dernière partie se fait au GPS, visite rapide du site et de ses cacaoyers. puis nous recherchons la rivière qui se trouve être toute proche, malgré le fort courant le grand Nicolas la travers de pied ferme. Il faudra que l’on revienne en canoë.

Pendant ce temps là Patricia s’exerce à la prise de mue d’araignée , elle aperçoit même un serpent jaune. Pendant la collation Françis entend des voix… Il est temps de rentrer, le retour est plus rapide !!!