On se retrouve à Califourchon à l’heure et au complet (12 personnes). Arrivée à 8h00 à Régina pour l’embarquement dans une pirogue de Saïd. Le temps est à la pluie. Plus d’une heure de navigation pour redescendre l’Approuague et remonter la crique sur 11km avant d’atteindre l’habitation Bess. L’habitation étant inaccessible à cause de la marée basse et les bancs de boue. On y débarque sous la pluie et notre guide local nous montre les techniques pour confectionner des sangles afin de monter dans les palmiers. petits travaux pratiques afin de tester le système. Pierre et Nicolas s’y essaient! On découvre sur place les grosses marmites de tailles différentes et en grand nombre, ainsi que l’emplacement du foyer de chauffe en briques. la machine de Watt imposante n’est plus à sa place ainsi que 2 chaudières. Plus loin un bassin en hauteur, constitué de 8 grosses plaques de fontes assemblées faisaient office de château d’eau. Les nombreux cacaoyers portent de jeunes cabosses. On ré embarque pour l’ancien village de Guisanburg en redescendant la crique Kourouaï. on descende de la pirogue les pieds  dans la boue, la marée étant toujours basse. la pluie est toujours de la partie, mais une superbe ambiance ne nous la fait pas voir! Il reste peu de vestiges, les murs effondrés de la chapelle, la petite école et le local du groupe électrogène qui est toujours là. Les glissades dans la boue sont nombreuses, le village étant à proximité d’anciens polders font que l’eau est partout. Retour à Régina, en faisant la pause casse-croûte et décrassage sur un superbe banc de sable de couleur or. Baignade, préparation de soupes, l’ambiance est bien là!

On se rend à l’auberge de l’Approuague vers les 15h. Douche, pose des hamacs, balades à proximité… on est enfin au sec. Le repas du soir sera l’apothéose, car Bruno a mis les petits plats dans les grands!! La nuit fût agrémentée des randonneurs ronfleurs.. Petit déjeuner copieux et équilibré. Le RV est pris à 8h au pont de Régina où la pirogue nous attend pour remonter la Mataroni sur 12km. On démarre le layon vers 9h . Il est bien marqué par la trace des marcheurs. Heureusement que le GPS est là pour retrouvé notre chemin dans une exploitation forestière récente. On traverse une petite crique encombrée de gros blocs de granit et d’une eau transparente et profonde.  On atteint finalement la savane roche Virginie vers 12h où quelques rayons de soleil nous accompagnent pour le casse croûte. Nicolas y prépare sa traditionnelle soupe!!! la jonction avec la RN2 sur 3 km se fait par le nouveau tracé plus esthétique, car il travers de gros blocs de roche découpés par l’érosion. arrivée à la route vers les 14h30. Saïd vient nous chercher et nous sommes de retour à Régina. Le retour sur Cayenne se fait sous la pluie, mais peu importe nous sommes à l’abri. Weekend varié en activités et  en sites visités, sans compter une superbe ambiance qui a su masquer un peu de mauvais temps.