Commentaire sur la sortie : 6 jours en pays Wayana avec un temps magnifique (pas de pluie), une pure merveille !

Bien que l’avion ait eu 1 heure de retard, nous sommes arrivés malgré tout suffisamment tôt à Maripasoula pour y déjeuner et prendre la pirogue à 13h30 comme convenu.

Après un peu plus d’une heure de navigation très agréable, nous sommes arrivés à Babouneola et avons été accueillis par notre hôte Sophie. Une 1ère surprise : le débarcadère est en fait un énorme rocher ! Nous avons monté nos hamacs sous son carbet.

Le lendemain (samedi) nous avons fait une rando en forêt jusqu’à une cascade (de 9h15 à 15h environ) où nous nous sommes posés pour nous baigner et déjeuner. Endroit très agréable. Possibilité de carbet bâche. Il y avait peu de dénivelé.

Au retour nous sommes passés par Taluen pour voir des artisans (bijoux, ciels de case).

 Dimanche une autre rando, découverte pour une grande partie. Nous nous sommes rendus sur site en pirogue. Le départ était un peu sportif : rivière à traverser à cheval sur un tronc, petit passage au milieu des hautes herbes (brrr !), de la boue. Pas de dénivelé.

Lors de ces deux rando en forêt, nous avons trouvé diverses graines que nous avons ramassé au sol et ramené avec nous dans l‘avions J

Le soir nous avons navigué avec la pirogue de Sophie, puis nous nous sommes arrêtés chez des particuliers pour leur commander du jus de canne.

 Les 3 villages visités : Babounaola, Taluen et Twenké sont agréables, sympathiques et propres. Mais nous avons peu, voire pas,  échangé avec les habitants, dommage.

Lundi départ pour Antécum Pata vers 15h00. Environ 30 mn de pirogue. Quelques sauts pas faciles à passer car l’eau était basse.

Installation des hamacs dans « une maison en dur », avec frigo et gaz !!!!

 Mardi balade en pirogue et visite de 3 sites : 2 cascades, des rochers au milieu de la forêt avec (a priori) des polissoirs (?!).

Puis visite du village, des artisans et dîner « au restaurant « (cachiliko).

Egalement, avant le dîner, nous avons passé plus d’une heure avec M COGNAT, ce fut passionnant. Nous avons parlé de son périple en Guyane et aussi de R MAUFFRAY.

 Nous avons eu un excellent contact avec les habitants et avons pu échanger. Nous avons même échangé des numéros de téléphone, un amérindien m’a « passé commande » d’un opinel n°8 pour le travail du bois. Il a fait notre arc devant nous, donc nous avons pu le voir dans l‘exercice de son art. Nous avons également vu des femmes faire des cassaves.

 Les habitants sont très sympathiques, avenants, mais le village est très sale.

Durant cette expédition notre salle de bains était le fleuve …les wc aussi, à Antécum Pata.

Les nuits sont vraiment  fraîches.

Nous étions 4. Superbe entente. Grosses rigolades.