Départ pour moi 11h, début de la trace , je pars seule en éclaireur afin d’arriver au sommet pour monter le camp.

Apres une petite randonnée au sec, soleil brillant , j’arrive au sommet . Seule, pas un chat, je décide de m’installer sur un des 2 carbets montés. J’installe la bâche pour recouvrir la structure en bois, 1ère tentative infructueuse , c’est grâce au réseau Orange et à Nicolas sur Cayenne (chut) que je réadapte la bâche et je monte ce magnifique camp qui nous servira pour la nuit.

Apres ce remue-ménage, je passe à table en compagnie d’un agouti qui mange lui aussi pas bien loin …. puis direction la 3 ème « criquounette » pour une baignade bien méritée … repos … fraîcheur puis averse, orage, tonnerre !

Il est temps de remonter et que vois-je ? Mon superbe camp a tenu et abrite moult randonneurs …

En fin d’après-midi, les collègues arrivent sous des trombes d’eau magistrales et me sortent de ma rêverie. C’est parti mon kiki ! Francis avec Isa m’aident à consolider le camp car la pluie a créé des petites poches d’eau sur notre toiture bâche. Omar et Nathalie s’attellent à monter leur campement entre 2 arbres.

A la tombée de la nuit, nous nous réchauffons auprès du feu, l’apéro planteur démarre pendant que les patates et les brochettes de bœuf cuisent tranquillement. Merci à Nathalie pour avoir préparée et amenée ce bon repas … le camembert au lait cru était au top et le brownie pour le dessert, je ne vous raconte pas. Bref, on a encore trop mangé en forêt.Après une bonne petite soirée, on décide d’aller se coucher … Nous dormirons au sec sauf le ou les têtes en l’air qui ont oublié k-way/sacs plastiques protégeant les affaires pendant la rando ! Grace à une bâche supplémentaire et mon magnifique pull bleu lagon, la nuit sera moins humide que prévue.

Le lendemain, lever matinal pour mes 4 compères, réveillés par les singes hurleurs et direction la vue imprenable depuis l’ inselberg avec vols de haras …. Le petit déjeuner se fait auprès du feu, autour d’un bon café et de petites gourmandises…

Il est venu le temps de défaire le camp , des singes atèles viennent voir notre raffut. Il est temps de retourner à la voiture. La rando se fait au sec dans une bonne humeur collective.

Nous décidons de faire route vers Cacao pour le traditionnel marché du dimanche matin ! Avant de passer à table, rafraîchissement dans la crique à l’entrée de Cacao … Là-bas, notre principale préoccupation est de trouver une table : salades, de papaye pour les uns, nems, samossas pour les autres … on se jette sur les jus frais locaux : citron gingembre aloes/ ananas gingembre/maracudja sans sucre / monbin …. un régal !

Nous attendons la prochaine excursion Guyane Trek avec impatience pour de nouvelles aventures !

Sans titre1