Départ 7h00 du rond-point Califourchon pour les 8 aventuriers du saut Athanase. Malgré la forte pluviosité des jours précédents, la météo s’annonce plutôt clémente pour notre virée. Après 1h30 de route sur la RN2, arrivée à Régina où nous retrouvons Saïd, notre prestataire, pour embarquer en coque alu. Remontée de 1h30 de l’Approuague, passage de quelques sauts entre les mains de notre motoriste expert : Mathéus.

Nous découvrons le superbe site du camp Athanase. Un lieu propice au repos au cœur de la nature. Chacun installe son hamac puis passage incontournable par le ti-punch version sirop à la cannelle. Nicolas et Saïd nous font une démonstration de radio amateur à l’affut des satellites disponibles. Grande salade préparée par le fils de Saïd et fricassée de pac. Après la sieste, sortie sur l’Approuague : descente du fleuve à la nage, pêche, et pose de trappes. Soirée tarot.

Dimanche matin, départ en randonnée à 9h en direction de la crique Angèle sous la direction de Mathéus. Beaucoup de relief, quelques passages de criques, un peu de boue, voire beaucoup, puis, au bout de 3 heures de marche, arrivée au carbet de la crique Angèle. Vaste carbet, bien équipé, avec de nombreuses aérations dans la toiture que nous comblons par la mise en place d’une vaste bâche sur le toit. Pique-nique sorti du sac, puis départ à la découverte des fameuses cascades. Une heure de marche avant de nous émerveiller devant les multiples dénivelés des cascades Angèle, qui en fait sont de grandes dalles de granites recouverte d’une petite végétation aquatique et surtout de l’eau qui la couvre. Un très vaste espace, que nous escaladons avant de nous baigner dans les jacuzzis naturels. Un peu  plus haut, un nouveau sentier part en direction du camp Cisame.

Retour au carbet, baignade, apéro, repas, tarot et Yam avant de regagner notre hamac. Nuit au son omniprésent de la crique toute proche, auquel s’ajoute une forte pluie en milieu de nuit.

Lundi, chemin retour vers le camp Athanase. Le rythme est plus lent, nous permettant de découvrir quelques richesses de la forêt, avec par exemple le bois vache dont nous gouttons le lait blanc sorti du tronc. La faune aussi est présente, toucans, tamanoir, pakira, scorpion, font des apparitions fugaces qui mettent les photographes à l’affut.

Arrivée au camp vers 11h30, douche bienvenue. Apéro, repas copieux et retour dans l’après-midi vers Régina. Encore une belle excursion combinant randonnée et découverte de sites exceptionnels de notre territoire.

François et Pierre