Commentaire sur le séjour : Départ à 9 randonneurs retour à 5… quatre disparus.

– Départ lundi 30 /10 à 8h30, après un vol Cayenne – Saül via Maripasoula, arrivée « aux carbets du Bord ».

Après une rapide installation nous partons pour le sentier « Mont la Fumée » (12km +/- 630m) pique nique  au point de vue. De retour au village, nous faisons un détour par l’épicerie « le baz’art » pour des rafraîchissements bienvenus. Puis montée au belvédère pour profiter du coucher de soleil. En soirée très bon repas « chez Daï », un des trois restaurants du village.

-Mardi, départ de bonne heure pour le layon « Des Cascades » (24km +/- 960m) franchissement de deux ponts de singe, piquenique et baignade aux cascades. De retour,  Jean-Yves nous offre un apéritif musical puis repas libre : carbet ou restaurant.

– Mercredi, deux randonneurs reprennent l’avion pour raison personnelle, pendant que le reste du groupe entame le sentier « Roche Bateau » (16km +/- 500m). C’est sans nul doute le plus beau des circuits où nous longeons de nombreuses criques (2 ponts suspendus). Arrêt  piquenique au « Point Chaud » et baignade fraîche entre rochers et sable blanc. Sur le chemin du retour arrêt au carbet « Kanawa » (crique popote) où le très disert et original Christian nous propose des boissons. En soirée repas au restaurant « chez Lulu ».

-Jeudi journée à la carte : repos pour les éclopés, visite de Saül, achat de souvenirs divers. Pour les plus vaillants, randonnée sur le sentier « Gros Arbres » (5km) et une portion du layon « Gros Bœuf mort» (5km). En fin d’après-midi, deux départs en avion et pour les 5 autres visite du verger

« Cacao cœur de Saül ». Didier le passionné de chocolat, nous fait partager son projet de production de cacao bio endémique de Saül. Le soir apéritif et repas au carbet.

-Vendredi, dernier petit tour au belvédère et rangement du carbet. Départ à pied vers l’aéroport la navette ne fonctionnant plus…

-Vu et entendu : Au cours de notre séjour, nous avons pu voir des polissoires, des aras, des petits toucans, des perruches, des singes ateles, une tortue aux pattes rose, un animal à trois pattes dénommé Moïse… et entendu des singes hurleurs et l’agréable accompagnement musical de Jean-Yves avec sa guitare.

-Séjour agréable à reprogrammer avec la possibilité de deux niveaux, un groupe sur les sentiers en étoile autour de Saül et un groupe plus aguerri en carbet bâche pour des sorties plus longues. A noter la qualité de l’accueil aux « carbets du bord » et la propreté des lieux.